Feux d’artifice

Il y a quatre mille ans à ce point de l’année, la solstice hivernale, à travers toute l’Écosse il y avait des gens, plus ou moins pétés, qui s’abritaient à l’intérieur de structures de pierres en regardant un écran pendant le coucher du dernier soleil au fond de l’année. Ils réflichissaient sans doute sur l’année passée et les gens qui n’étaient plus entre eux, et ils anticipaient les projets de l’année à venir. En dehors il y avaient des gens qui voulaient faire la fête, mais tout dépendait du temps qu’il faisait.

Il y a 4000 ans, celui qui regardait son écran qui étincelait de micah, etait le shaman qui lisait les derniers lueurs du soleil de l’année mourant dans l’intérieur du cairn. Derriére l’écran, dans le corps du cairn résidaient les restes des ancêtres. Maintenant on est tous shaman avec un écran samizdat derriére lequel résident notre patrimoine culturelle et la capitale des grosses boîtes. Est-ce qu’on s’en fout?

A 17h30 du 31 décembre la fête a commencé à Inverness avec une lancée de feux d’artifice depuis le château. Les malveillants auraient dit des fusées mouillées, mais en fait les feux étaient bien – des fusées et des bougies romaines qui fêtaient comme il faut le départ de 2006. D’accord, c’était pas style Sydney Harbour, mais ça m’a soulevé les esprits et m’a signalé une soirée spéciale à venir.

J’ai tout regardé depuis ma terrasse d’où on voyait bien tout ce qui se passait. J’étais pris à l’improviste un peu donc j’avais pas un verre à la main, mais vu la durée de la soirée à venir, c’était peut-être bien. J’ai vu plein de tels évènements si bien fait à Nice à cette époque. Les grandes fusées qui s’étendent en explosant me rappellent toujours des palmiers là-bas. Par ici ils étaient que des grandes fusées dans la pluie et le vent, mais ils excitent quand même. L’autre chose qui m’a excité, moi, c’était voir le château dans la fumée. Notre château gateau de battenburg, illuminé de lampes fluos, entouré de n’importe quoi sera une amélioration, mais la fumée me suggérait une destruction terminale. Quelle fête! On pourra se construire un château du 21ème siècle. Comment ça sera?

Pendant la lancée des feux d’artifice, je sentais vaguement un lien à l’exécution de Saddam Hussein. Ça ressemblait un peu aux autos da fe, mais c’est peut-être mon esprit félé. Quelqu’un est mort et il y en a qui fêtent la mort. C’est triste. Qui c’est qui a fêté la mort de James Brown? Il y en aura sûrement. La capitale des grosses boîtes en aura, à coup sur, profité des deux évènements. S’ils (qui qu’ils sont) profitent de L’Année Culturelle des Highlands de l’Écosse ça pourrait être bien.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: